Pierre CASTILLOU

 

001 2011 Oloron (4)

 

Biographie :

La légende de St Grat

L’Oloronais Pierre Castillou est tout à la fois sculpteur (Oloron possède deux de ses œuvres monumentales "La légende de St Grat " et "le Cinéma "), écrivain voyageur, romancier et illustrateur d'ouvrages. Sa passion pour l’Art roman l’a conduit sur les chemins de Compostelle et a donné deux récits illustrés de dessins et d'aquarelles, suivis bientôt d'un troisième opus "Chemin et Histoire Cathares".

En Afrique, il trouve matière pour son premier roman : "L'incendie de Boukassa". C’est ensuite à l’Aragon, sa terre de prédilection, qu’il consacre deux guides "Guide de l'Aragon en 54 balades " et "Les Ermitages du Haut-Aragon, guide et légendes"  ainsi que le roman "Sasé, village abandonné ".

 

Son huitième livre, "Les frères Celhay " présenté au Salon du livre de Pau 2017, est un roman inspiré de faits réels qui entraîne les lecteurs de Montory en Soule jusqu’à Buenos Aires et Mendoza en Argentine au tout début du XXème siècle…

Il est domicilé à Artix (64)

 

Ses ouvrages :

Regard sur le Chemin de Compostelle (éditions Princi nègre)

- Regards sur la Voie d'Arles (éditions Pyrémonde)

- Chemin et Histoire cathares (éditions Pyrémonde)

- L'incendie de Boukassa  (roman, éditions L’Harmattan)

- Guide de l'Aragon en 54 balades (éditions PRNG) 

- Sasé, village abandonné (roman, éditions MonHélios)

- Les Ermitages du Haut-Aragon, guide et légendes  (éditions MonHélios)

 

 

Son dernier livre :

Les frères Celhay - 2017

9791090065918

Ce roman commence au Pays basque dans les derniers mois du XIXe siècle quand Jules et Jean-Louis projettent un " coup fumant " pour améliorer leur quotidien. Hélas ! L'attaque échoue et les conduit derrière les barreaux. Pendant qu'ils purgent leurs peines, ils décident d'entreprendre une nouvelle vie à leur libération.

Le plus jeune s'embarque pour Buenos Aires, un an avant la libération de son frère. Durant la traversée, Jean-Louis sympathise avec deux Béarnais et le trio décide d'affronter l’Argentine main dans la main. Sur le pont des troisièmes classes, le Souletin a une liaison avec Léopoldine qui rejoint son oncle, viticulteur dans l'ouest de l'Argentine en compagnie de son frère. Les cinq compères foulent ensemble les quais de Buenos Aires. Le lendemain, la fille et son cadet rejoignent les vignobles de Mendoza.

Le trio basco-béarnais trouve du travail, mais la vie qui s'installe ne répond pas à leurs ambitions. Leur rencontre avec Paola va tout changer et les emporter dans un projet fou, celui d'ouvrir un cabaret : ils fondent le Flor de Nieves qui connaît rapidement la notoriété. Hélas, passion et trahison perturbent l'équilibre florissant des basco-béarnais et conduisent Jean-Louis à se réfugier dans les bras de Léopoldine, à mille kilomètres de la capitale. Il entraîne ses frères dans la fondation d'une tonnellerie près de Mendoza. La fabrique croît, la demande est forte, mais la fratrie se heurte aux états d'âme fluctuants de Jean-Louis qui, après son mariage, se désole de ne pas parvenir à procréer et surtout, ne rêve que de retrouver Paola, sa passion portègne…

Lorsqu'éclate la guerre de 1914, malgré la stupeur et l'incompréhension des siens, il répond à l'appel de mobilisation générale. Il quitte alors cette Argentine fourmillante, ce pays où tous les rêves sont possibles et regagne la vieille Europe qui s'ensanglante dans le nord-est de la France. Quelques jours au front lui font reconsidérer l'essentiel. Trop tard... La rafale ennemie qui le fauche l'empêche d'apprendre qu'à Mendoza le ventre de son épouse s'arrondit enfin. Tandis que son corps est enseveli dans un lieu inconnu, la future maman devenue veuve affronte son destin et règle quelques comptes...